Club des Dragons de Vaires

Forum dédié à l'association des Dragons de Vaires


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Campagne Longstreet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Campagne Longstreet le Mar 18 Aoû - 13:39

Avec Philippe, on a profité de mes figurines pour lancer une campagne Longstreet !

La configuration est : 15mm, soclage Fire and Fury et des Post-it pour noter les noms des unités ! Nous avons fait la bataille prévue pour 1861 et nous avons géré la phase de campagne avant de commencer l'année 1862 et ses 3 batailles.

Pour ceux qui voudraient participer, pas de soucis : j'ai les figurines des deux camps. Sans compter que d'autres figurines sont disponibles chez certains !

Voici le CR et quelques photos ! J'ai joué petit bras en refusant d'attaquer de front les retranchements de Philippe mais c'est pour la bonne cause ! Very Happy



Juin 1861 : bataille de Holy Libiaire
 
Cette bataille a eu lieu en Juin 1861 et elle voit s’affronter deux formations : la brigade confédérée du Général Philippe contre la brigade unioniste du Général Bertrand. Alors que les armées de chaque avançaient l’une vers l’autre, deux formations s’affrontaient dans des secteurs différents.
 
Chargé de protéger les flancs des lignes sudistes, le général Philippe avait reçu le commandement de trois régiments d’infanterie (1st New Orleans, 1st Alabama, 2nd Virginie), d’un régiment de cavalerie (7th Virginia) et de la batterie SD Lee. Ancien officier du génie ayant combattu contre les mexicains, le général Philippe ordonna de préparer des positions défensives sur Big Hill, sur sa droite et il installa son artillerie sur sa gauche, sur Little Hill. Chaque colline était tenue par un régiment d’infanterie tandis que le centre consistait en un régiment d’infanterie abrité derrière un mur de pierre. Il attendait l’assaut des forces gouvernementales de pied ferme.
 
Son adversaire, le général Bertrand est maintenant connu pour avoir payé l’équipement de son régiment sur ses fonds personnels et avait été l’objet de nombreux articles dans la presse de l’Illinois à Chicago. Il avait avec lui trois régiments d’infanterie (1st et 2nd Missouri, 1st Illinois), d’un régiment de cavalerie (1st Ohio) et de la Batterie A du Régiment d’artillerie de l’Illinois.
 
Les deux régiments du Missouri avancèrent sur la gauche avec la batterie d’artillerie pour lancer l’attaque de Big Hill, les fantassins de l’Illinois prirent le centre de la ligne et les cavaliers surveillaient toute la gauche. La découverte des retranchements compliquait la tâche des fédéraux et le général Bertrand ne voulut pas engager son infanterie contre le Big Hill trop tôt. Alors qu’il évaluait ses possibilités de changer ses plans, le 7th Virginia s’avança rapidement vers les cavaliers de l’Ohio pour tenter de provoquer le combat. Se méprenant sur ses ordres, le Colonel sudiste ordonna à ses cavaliers de mettre pied à terre et de s’avancer vers le 1st Illinois. A quelques mètres les uns des autres, les fantassins en bleus et les cavaliers gris se tirèrent des salves meurtrières pendant de longues minutes. Les cavaliers finirent par fuir le champ de bataille, ayant subi de très lourdes pertes. Son régiment de réserve entamé, le général Bertrand demanda aux unités du Missouri de relâcher la pression exercée sur Big Hill où les rebelles continuaient de renforcer leurs défenses. Il fut décidé, quand les rebelles y envoyèrent un second régiment, de laisser la batterie bombarder cette position. La zone prévue comme ligne de départ des régiments d’attaque s’était révélée être une zone rocailleuse et une zone marécageuse ! L’après-midi se termina ensuite sous les bruits des canons des Fédéraux qui visaient Big Hill. Les pertes s’accumulant, le général Philippe décida de rompre le combat et se replia vers les lignes de son armée. Ses hommes avaient tenu les deux objectifs pendant toute la journée !




La phase de campagne a été meurtrière pour les fédéraux ce qui permet d'égaliser les deux armées. A noter que ma brigade a touché une nouvelle batterie d'artillerie tandis que les confédérés disposent maintenant de troupes Vétéran. Personne n'a gagné de nouveaux aigles à coudre sur son col de veste et la cavalerie nordiste a fait un raid pendant la phase entre les batailles et que ma brigade dispose d'un bonus au prochain jet d'initiative !



_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

2 Re: Campagne Longstreet le Mar 18 Aoû - 14:02

Je teste les images ...


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

3 Re: Campagne Longstreet le Sam 19 Sep - 15:58

Seconde bataille de la campagne chez Philippe :

Armée confédérée :
Général Philippe Engineer Officer
1 New Orleans (7 socles Seasoned Veteran)
2 Virginia (5 socles Seasoned Veteran)
1 Alabama (8 socles Eager Recruit)
5 Louisiana (10 socles Eager Recruit)

7 Virginia Cavalry (7 socles Seasoned Veteran)
Battery SD Lee (2 sections 6 pdr, 1 section howitzer)

Armée fédérale :
Général Bertrand Wealthy
1 Missouri (7 socles Seasoned Recruit)
2 Missouri (7 socles Eager Recruit)
1 Illinois (7 socles Seasoned Recruit)
24 Indiana (10 socles Eager Recruit)

1 Ohio Cavalry (7 socles Eager Recruit)
Battery A / Ohio (2 sections 6 pdr, 1 section howitzer)
Battery A / Missouri (2 sections Light Rifles)

Avant la bataille, le score est de 2 EP pour Philippe et 3 EP pour moi.

Le scénario est Walled Farm. Les confédérés attaquent ! Histoire que Philippe cesse de retrancher ses unités dès le placement ! Pour l'Union, le 24 Indiana est laissé en réserve et interviendra après le tour 6.




Mai 1862
Pour quelques poules en plus …
 
En cette nouvelle belle saison, les deux armées se font face lors d’une nouvelle campagne. Ayant réussi à intercepter les ordres de l’armée ennemie, la brigade du Général Bertrand est chargée de tenir une position formée par une ferme entourée de murs bien épais ! Son adversaire est, encore une fois, le Général Philippe. Chaque brigade a reçu des renforts : les nordistes disposent d’une seconde batterie d’artillerie et du 24th Indiana tandis que les confédérés ont accueilli le 5th Louisiana.
Inquiet d’une éventuelle surprise, le supérieur du Général Bertrand a gardé le 24th Indiana  réserve, tout en assurant que le régiment e question viendrait renforcer la brigade fédérale l’attaque principale ennemie visait bien la ferme.
Plaçant la Batterie de l’Ohio au centre de son dispositif, avec les régiments du Missouri en soutien, le Général Bertrand ordonne à la batterie du Missouri et à son régiment de cavalerie de tenir le flanc droit de sa ligne. De son côté, le Général Philippe place le 7th Virginia Cavalry et le 1st New Orleans pour former une colonne sur sa droite tandis que la colonne principale qu’il rejoint comporte toutes ses autres unités.
Les premiers mouvements confédérés sont effectués par une avance rapide de l’aile droite qui tente de déborder les murs tenus par les Fédéraux. De la colonne principale, le 5th Louisiana avance vers un bosquet d’arbres pour menacer l’autre flanc fédéral. Les fédéraux envoient alors le 1st Illinois et le 2nd Missouri pour s’opposer aux cavaliers et fantassins rebelles. De son côté, le 1st Missouri se déporte sur la droite pour faire face au régiment ennemi maintenant parvenu dans le bosquet d’arbres.
Le 7th Virginia met pied à terre pour engager l’infanterie fédérale. Les salves échangées enlèvent du monde aux cavaliers rebelles mais l’attention du Général Bertrand est subitement attirée par son régiment de droite, le 1st Missouri qui quitte les couverts du mur de la ferme pour s’avancer vers la colonne sudiste alors prise à partie par les canons du Missouri ! Cette erreur tactique va coûter beaucoup de monde au régiment de missouriens ! Pour tenter de résoudre la situation ennemie, la cavalerie fédérale monte en selle e se dirige rapidement vers les canons rebelles.
A gauche, les cavaliers rebelles perdent beaucoup de monde et n’ont plus que la moitié de leurs effectifs en ligne ! L’infanterie qui les accompagnait décide de tourner vers la gauche pour longer les murs de la ferme et avancer vers le bâtiment pour s’emparer de l’objectif. Voyant sa batterie d’artillerie menacée par la cavalerie ennemie, le Général Philippe détache les Vétérans du 2nd Virginia pour la protéger. Le 1st Alabama reste au centre de son dispositif : il attend l’élimination de l’artillerie ennemie pour avancer ! Loin de vouloir se replier, le 7th Virginia décide de faire le tour des forces ennemies pour rejoindre le bâtiment de la ferme et le soutien de son infanterie. L’artillerie fédérale qui tenait le centre de la ligne s’étant repliée devant la menace du 1st New Orleans, l’infanterie confédérée tenue en réserve décide d’avancer pour se joindre à l’assaut ! C’est le moment que choisit le 24th Indiana pour arriver soutenir la défense de la ferme ! C’est aussi le moment que choisit le 7th Virginia pour désobéir aux ordres et refuser de rejoindre l’infanterie qui avance vers la ferme. Une querelle au sujet d’une jeune femme, dit-on !
La cavalerie de l’Union abandonne l’idée d’attaquer la batterie confédérée qui est maintenant soutenue par un régiment d’infanterie et son colonel décide de rester à distance pour immobiliser les fantassins ennemis alors que la bataille pour la ferme s’intensifie !
Réduits à une centaine de survivants, les cavaliers rebelles sont isolés derrière les lignes ennemies et tentent de rejoindre leur infanterie ! Au centre, l’infanterie  confédérée parvient à s’emparer de la ferme et concentre deux régiments dans cette zone après avoir forcé le repli des canons confédérés. Ils placent même une salve sur les flancs d’un régiment de l’Union, faisant de nombreuses victimes !
C’est le moment que choisit le 24th Indiana pour se comporter brillamment : comme à l’exercice, ses fantassins mettent la baïonnette au canon, tire une salve et chargent l’ennemi ! Le 1st New Orleans, fatigué par une journée de combats, usé par les pertes part immédiatement en déroute ! La ferme est de nouveau solidement tenue par les soldats en bleu !
 

Le Général Philippe ordonne alors une retraite sur ses lignes de départ afin de réorganiser ses unités !


Score à la fin de la bataille : Philippe (4 EP), Bertrand (6 EP)

Les photos sont là : http://abaqlesjeux.canalblog.com/archives/2015/09/19/32650337.html !



Dernière édition par Tranbichou le Dim 27 Sep - 20:16, édité 1 fois


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

4 Re: Campagne Longstreet le Sam 19 Sep - 17:24

Superbe compte rendu, tu l'a passé en double non ?

Merci Bertrand de cette belle bataille vivement la prochaine...!

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Campagne Longstreet le Dim 20 Sep - 14:33

Salut Philippe !

Pour la prochaine partie, nous allons recevoir chacun une nouvelle unité car nous n'atteignons plus le minimum de l'année 1862. Il faudra penser à arrêter de se tuer du monde et à inventer les antibiotiques ! Very Happy 

Jeudi 24 Septembre à partir de 11h30 serait parfait ? Pour le moment, j'ai un rendez-vous le soir vers 20h15 donc fin vers 18h00 ? Si j'ai un rdv "contretemps", je te préviens ?


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

6 Re: Campagne Longstreet le Dim 20 Sep - 15:35

Tranbichou a écrit:Salut Philippe !

Pour la prochaine partie, nous allons recevoir chacun une nouvelle unité car nous n'atteignons plus le minimum de l'année 1862. Il faudra penser à arrêter de se tuer du monde et à inventer les antibiotiques ! Very Happy 

Jeudi 24 Septembre à partir de 11h30 serait parfait ? Pour le moment, j'ai un rendez-vous le soir vers 20h15 donc fin vers 18h00 ? Si j'ai un rdv "contretemps", je te préviens ?
Jeudi matin j'ai une sortie vélo mais je pourrais être dispo quand même plutôt vers 11H45 12H00 pas avant.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Campagne Longstreet le Lun 21 Sep - 12:49

Ok pour 12h00 alors ! Fatigue-toi bien avant mon arrivée !!!!!! Twisted Evil


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

8 Re: Campagne Longstreet le Lun 21 Sep - 16:47

Tranbichou a écrit:Ok pour 12h00 alors ! Fatigue-toi bien avant mon arrivée !!!!!! Twisted Evil
Ça marche pour midi tu ramènes du pain ?

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Campagne Longstreet le Sam 26 Sep - 18:59

cool si vous jouez en journée je serais disponible de 10h a 15h  lles undi-mardi-jeudi pour y participer ou au pire vous regarder !!!

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdolive.blogspot.fr/

10 Re: Campagne Longstreet le Dim 27 Sep - 20:15

Ce sera avec plaisir !

Nous ne jouerons pas cette semaine normalement mais la semaine suivante certainement. On te tient au courant !

Et je fais le dernier CR DQP !


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

11 Re: Campagne Longstreet le Lun 28 Sep - 11:17

Troisième bataille, fin 1862.

Armée confédérée :
Général Philippe Engineer Officer
1 New Orleans (4 socles Cautoius Veteran)
2 Virginia (6 socles Seasoned Veteran)
1 Alabama (6 socles Eager Veteran)
5 Louisiana (8 socles Eager Recruit)
14 Texas (10 socles Eager Recruit)



7 Virginia Cavalry (6 socles Cautious Veteran)
Battery SD Lee (1 sections 6 pdr, 1 section howitzer, 1 section Heavy Rifle)



Armée fédérale :
Général Bertrand Wealthy
1 Missouri (3 socles Seasoned Recruit)
2 Missouri (3 socles Seasoned Recruit)
1 Illinois (4 socles Seasoned Recruit)
24 Indiana (5 socles Eager Recruit)
45 Illinois (10 socles Eager Recruit)

1 Ohio Cavalry (4 socles Eager Recruit)
Battery A / Ohio (2 sections Napoleon, 1 section howitzer)
Battery A / Missouri (2 sections Light Rifles)


Pendant la phase de campagne, les fédéraux ont l'avantage "Priorité" des ravitaillements (+4 cartes), avantage annulé rapidement par un "sabotage" des partisans confédérés (-4 cartes) !






Automne 1862
« Au prochain carrefour, continuez tout droit ! »
 
Après la bataille du printemps, les armées se reposent et entament une ultime campagne en automne pour tenter de forcer la décision. Cette fois, les forces gouvernementales tentent une attaque sur les lignes de rebelles. Les ordres du général Bertrand, encore auréolé de sa victoire en Mai et de sa nouvelle étoile, sont de s’emparer d’un carrefour routier sur lequel, hasard de la guerre, la brigade du général Philippe est installée ! Protégée par quelques murets de pierre, elle avait, de plus, dotée ses lignes de défenses de quelques travaux de fortifications selon les ordres de leur général.
Les confédérés étaient installés sur deux lignes : une première ligne gardait les approches du carrefour tandis qu’une réserve avec un régiment d’infanterie et l’artillerie de la brigade sudiste était installée en arrière. Le flanc droit était tenu par les hommes du 7 Virginia.
 

Le Général Bertrand avait remarqué la puissance du centre de la ligne rebelle et avait décidé de lancer un assaut sur sa droite avec 4 régiments, soutenus par une batterie tandis qu’au centre, les cavaliers avaient mis pied à terre et protégeaient l’autre batterie en relation avec un régiment d’infanterie.
 

La bataille commence par une salve des Light Rifles de la batterie du Missouri qui vise et atteint les cavaliers rebelles ! Les régiments d’infanterie avancent ensuite au son des tambours, flûtes, fifrelins et compagnie. Nouveau venu, le 45 Illinois avait été intégré à la colonne d’assaut bien qu’il fut placé en arrière afin de donner de tout son poids lors du contact entre les deux infanteries. Rapidement, les cavaliers confédérés décident de se protéger des tirs des artilleurs de l’Union d’autant plus qu’ils étaient installés en face d’un sol rocailleux les empêchant de manœuvrer sans risquer leurs chevaux. Après quelques hésitations, ils décident de revenir vers leurs positions de départ alors que les fantassins de l’Union s’approchent des lignes rebelles.
 

Traversant un petit bois, les fantassins de l’Union prennent le relais de leur artillerie et tentent de lancer quelques salves sur les défenseurs de l’ennemi mais le succès n’est pas au rendez-vous ! Bien protégés par leurs murets, les confédérés répondent au feu des gouvernementaux même si les résultats ne sont pas aussi bons qu’espérés ! Les rebelles voient arriver leur batterie d’artillerie avec plaisir ainsi que les autres régiments de leur brigade. Trop optimistes, les artilleurs confédérés tentent de s’installer derrière le muret de leur droite mais ils sont accueillis par leurs ennemis par un tir d’infanterie qui élimine les servants d’une des sections de 6 pdr ! Prenant la faute sur lui, le général Philippe promet que l’on ne l’y reprendra plus ! C’est que c’est cher un canon ! Ayant identifié l’axe d’attaque des forces gouvernementales, le général confédéré envoie ses réserves pour soutenir l’attaque mais il prend aussi des unités sur sa droite qui n’est pas menacée par l’ennemi. Les artilleurs se replient pour éviter les pertes et prennent position derrière leur infanterie pour s’apercevoir qu’ils ne peuvent tirer sur l’infanterie de l’Union !!!! Le régiment venant de la droite traverse le carrefour routier et est pris à partie par l’autre batterie de l’Union qui étrenne ses canons Napoleon à cette occasion. Les salves des infanteries continuent sur la droite des forces de l’Union mais les résultats sont maigres des deux côtés ! Pour le général Bertrand, tout cela n’est pas bon : le temps passe et les lignes confédérées ne cessent de se renforcer ! Il faut lancer l’assaut et vite … Surtout qu’un jour ou l’autre, la batterie confédérée va finir par se placer et envoyer des kilos de plomb dans ses fantassins ! Un message du colonel du régiment de flanc lui annonce d’ailleurs que les premiers boulets tombent sur ses lignes et le régiment demande la permission de changer de position pour limiter les pertes.
Les quatre régiments chargés de l’assaut étant prêts, l’ordre est donné de charger ! C’est le moment que choisit le colonel du 45 Illinois de se rappeler que son collègue du 1 Illinois lui avait soufflé les faveurs d’une jeune femme de Chicago et qu’il décide de ne pas appuyer l’attaque en cours !!!! La grande charge des fédéraux s’abat sur les lignes confédérées pour une mêlée pleine de cris et de fureur ! Las ! Les rebelles repoussent toutes les attaques lancées ! Désorganisées, les unités bleues reculent et subissent de nouvelles salves des défenseurs ennemis sans pourvoir répliquer efficacement ! Pour protéger la retraite de ses camarades, le 24 Indiana reste à portée de fusil des rebelles avec le 45 Illinois qui, lui, perd du monde et se replie rapidement.
Les artilleurs confédérés tentent une dernière fois de se faire remarquer en attaquant la batterie du Missouri par des tirs à longue portée mais la réplique des fédéraux leur coûte encore une section de 6 pdr ! Ce n’était vraiment pas leur journée …
Les pertes ont été lourdes pour le Général Bertrand qui signale à son commandement qu’il suspend son attaque, préférant garder ce qui lui reste de forces pour tenir sa place dans la ligne de bataille de l’armée ! Pour sa victoire, le général Philippe est nommé général de division !
Pendant la phase de campagne, les troupes de l'Union reçoivent le renfort d'un régiment de vétérans (6 socles Seasoned Veteran) et la brigade est passée en revue par le Président Lincoln en personne qui passe du temps avec les officiers et les hommes de troupe (le 1 Missouri reprend du poil de la bête !). Enfin, un raid des cavaliers de l'Ohio réussit à mettre la main sur un dépôt confédéré et à le brûler (sabotage -4 cartes).
De son côté, le général Bertrand est renforcé de vétérans (6 socles Seasoned Veteran) et sa batterie d'artillerie récupère une section de Napoleons et une section d'obusiers ! Un surplus de ravitaillement lui est envoyé (+4 cartes)
Pendant la bataille, le général Bertrand a lancé une grande charge (+1 EP) mais le général Philippe a gagné tous les combats de cette charge (+1 EP). Le score de la campagne est donc de 10 EP pour le général Bertrand et 7 EP pour le général Philippe !

Nous entamons maintenant l'année 1863.

Les photos sont http://abaqlesjeux.canalblog.com/archives/2015/09/28/32697630.html !


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

12 Re: Campagne Longstreet le Mar 6 Oct - 17:06

Salut Philippe (et Olivier !)

Pas de séance pour moi cette semaine, j'ai un rdv jeudi début d'après-midi pour un mandat ! La semaine prochaine, on commence 1863 ?


_________________
www.abaq-jeux.com
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abaq-jeux.com

13 Re: Campagne Longstreet le Mar 6 Oct - 20:29

Tranbichou a écrit:Salut Philippe (et Olivier !)

Pas de séance pour moi cette semaine, j'ai un rdv jeudi début d'après-midi pour un mandat ! La semaine prochaine, on commence 1863 ?
Dommage pour Jeudi j'étais chaud bouillant  bounce .

A confirmer pour ma part pour Jeudi  prochain;

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum