Club des Dragons de Vaires

Forum dédié à l'association des Dragons de Vaires


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[BA] Campagne WW2 Normandie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 5]

51 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Dim 18 Nov - 19:53

Jpour ma part, je dirais en priorité du bocage, Normandie oblige ! et une ou deux maisons. Arnaud, qu en penses tu ?

Voir le profil de l'utilisateur http://stefigs.blogspot.fr

52 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Dim 18 Nov - 19:54

Voir le profil de l'utilisateur http://stefigs.blogspot.fr

53 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Dim 18 Nov - 20:32

Pour Sylvain : pas de problème...je comprends..d'autant qu'une partie "initiation" est prévue le 21 décembre !!!

Pour Stef : 2 maisons au départ + une multitude de Haie et autres obstacles linéaires !!!

A +

Nono

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

54 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Dim 18 Nov - 21:01

fabrication maisons:
http://perrysheroes.free.fr/spip.php?article77

Ca remplace pas les vrais mais ca peut dépanner...
http://perrysheroes.free.fr/spip.php?article183

Voir le profil de l'utilisateur http://stefigs.blogspot.fr

55 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Lun 17 Déc - 21:23

Nonox a écrit:Quelques précisions :

- Début de la campagne, le 18 janvier 2013...sous réserve que la soirée d'initiation a pu avoir lieu...Frantz, merci de confirmer la date du 21 décembre 2012. Envoi du 1er scénario, fin décembre/début janvier...

Nono

Je ne serais pas présent le 18 suite à un déplacement professionnel au UK cette semaine.
Stf

Voir le profil de l'utilisateur http://stefigs.blogspot.fr

56 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Lun 24 Déc - 17:20

Merci a Arnaud et Fred pour cette soirée d'initiation sur la règle qui ma l'air fluide et facile à apprendre donc vivement la première partie en 500 Pts
Et a sylvain pour m'avoir donner l'occasion de faire un corps a corps
Et a l'autre participant pour sa mauvaise foi habituelle Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdolive.blogspot.fr/

57 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 9:01

La fin du monde n'a pas eu lieu !!! Very Happy Very Happy Very Happy

Toutefois, le débarquement allié en Normandie a connu quelques retards... Sad

La date de lancement de la campagne pourrait être le 8 février 2013. Very Happy

Est-ce que cela convient à tout le monde ?

A +

Nono

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

58 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 14:07

Normalement bon pour moi !

Mpf

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdefrantz.blogspot.com/

59 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 14:22

ok pour moi
Stf

Voir le profil de l'utilisateur http://stefigs.blogspot.fr

60 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 15:34

Salut à tous,
Je me mets à peindre les allemands plastique warlord. Je voudrais simuler de l'infanterie de la Heer après le débarquement de normandie. La question que je me pose porte sur la couleur de l'uniforme. Je pensais les faire en vert feldgrau (830) mais les figurines peintes sur la fiche de montage warlord tirent plutôt sur le gris.....et ressemble finalement plus à l'idée que je me fais des allemands sur ce front à cette période, une idée, un éclaircissement.....
Mpf

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdefrantz.blogspot.com/

61 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 22:45

Petit éclaircissement :
Dès 1939, les uniformes des régiments d'infanterie de ligne étaient de couleur gris vert pour la vareuse et gris pierre pour le pantalon (il s'agissait d'une évolution des tenues portées durant la première Guerre Mondiale)... Cette couleur grise et les nombreux éléments ornant les uniformes étaitent hérités des régiments prussiens de la période napoléonienne...
A partie de 1944, pour des raisons de difficultés dans les approvisionnements, tous les régiments d'infanterie en campagne (et pas uniquement les panzergrenadiers affectés aux unités blindés ou semi blindés) portaient l'uniforme gris vert (feldgrau)...
Si tu veux respecter la réalité historique, la majorité des régiments de la Herr portaient des uniformes feldgrau à partir de 1944...

Voir le profil de l'utilisateur

62 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Mer 26 Déc - 23:00

Merci tof, j'ai opté pour un mélange, vert pour les vestes, gris ou vert pour les pantalons.
Mpf

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdefrantz.blogspot.com/

63 Les Français parlent aux Français le Mer 2 Jan - 11:45

Salut et bonne année,

Je pense être ok pour le mois de février avec mes maquisards. Je prépare un groupe de SAS/Jedburgs mais j'ai des questions:

En terme de budget, que représentent les groupes suivants:

French SAS (NWE) section = 7 figurines

French SAS Armoured Jeep (NW Europe) + mmg/hmg?

SAS Marksman Kneeling

SAS Piat team advancing

SAS 2" Mortar Team Kneeling

SAS Officer

Il s'agit des éléments "élites" qui complètent les résistants pour plus de mordant:evil:. Vaut-il mieux remplacer la jeep par une section?

Combien de figs au minimum par section?

Enfin, étant juste fiancièrement, qu'est-ce qui te semble incontournable (mmg/hmg?).

Merci et à bientôt

Sylvain

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdesyl.blogspot.fr/

64 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Dim 6 Jan - 20:33

Le 8 février me convient bien.

Franck

Voir le profil de l'utilisateur

65 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Sam 12 Jan - 10:56

Salut Sylvain,

En les comptant comme des vétérans britanniques...

French SAS (NWE) section = 7 figurines ==> 91 points + équipements...

French SAS Jeep
==> 50 points avec HMG
comme montre par Warlord

SAS Marksman Kneeling ==> 2 figurines 65 points

SAS Piat team advancing
==> 2 figurines 52 points

SAS 2" Mortar Team Kneeling ==> 2 figurines 46 points

SAS Officer ==> de 1 à 3 figurines ==> coût entre 65 points et 191
points


Avec beaucoup d'infanterie, les armes de soutiens telles que MMG/HMG me
paraissent nécessaire...

A +

Nono

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

66 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Sam 12 Jan - 11:33

Le Débarquement de Normandie (source dday-overlord.com)




Pourquoi un débarquement ?

Rappel de la situation internationale : pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes de l'Axe contrôlent la majeure partie de l'Europe, sauf l'Angleterre qui se défend toujours contre l'envahisseur nazi. Les Etats-Unis sont une puissance montante et ils récoltent, en 1944, des succès décisifs militaires au Pacifique tandis que les troupes alliées se battent en Afrique du nord.

Depuis 1941, les troupes de l'URSS souffrent face aux soldats allemands, même s'ils sont soutenus par les Américains qui leur envoient armes et munitions. Ainsi, la même année, Staline souhaite voir la création d'une opération par les forces alliées à l'ouest de l'Europe afin de réduire le nombre de divisions allemandes qui se battent en URSS et dont une partie serait envoyée à l'ouest pour défendre ce second front. Après quelques discussions, et notamment celle décisive de Téhéran en 1943, les dirigeants alliés (Roosevelt : USA, Churchill : Grande-Bretagne, Staline : URSS) choisissent d'ouvrir le second front en France, et plus particulièrement en Normandie. Il est décidé que l'invasion se fera de l'Angleterre. Alors, des centaines de convois traversent l'Atlantique en provenance des Etats-Unis pour déposer en Angleterre des milliers de soldats et des centaines de tonnes de matériel. L'Angleterre devient un véritable camp militaire où des milliers de soldats s'entraînent et où l'on entrepose le maximum de matériel possible.

En août 1942, un débarquement "test" est organisé au nord de la France à Dieppe. Officiellement, c'est une attaque pour installer une tête de pont à l'ouest et ouvrir ce second front que demandent les soviétiques. Officieusement, c'est un test du dispositif de défense allemand. Ceux qui seront envoyés dans le Pas-de-Calais seront sacrifiés pour permettre aux alliés de chronométrer la réaction allemande. Ainsi, en août 1942, des Canadiens prennent pied sur les galets de la côte française sous un feu extrêmement nourri, appuyés par des chars. L'assaut est un désastre : plus de 3378 hommes sont laissés sur le terrain, tués ou prisonniers. Néanmoins ce sacrifice servira aux alliés dans l'étude du débarquement suivant, celui de Normandie.


Choix de la Normandie

Pourquoi la Normandie ? Voici les raisons : les côtes bretonnes sont trop éloignées de l'Angleterre pour être abordées, les terres en Hollande sont inondées et ne permettent pas la mise en place d'une tête de pont, les courants des côtes belges sont très forts et donc dangereux, et surtout les Allemands attendent les alliés dans le Pas-de-Calais car le bras de mer entre l'Angleterre et la France à cet endroit est le plus réduit. Les plages normandes sont des plages de sable et sur quelques endroits on y trouve des galets. La composition des plages normandes est proche de celles De l'ouest de l'Angleterre. Ainsi, les soldats pourront s'entraîner et l'on pourra tester la résistance des chars en manœuvre sur ce sable.

La Normandie est l'endroit où les Allemands attendent le moins une tentative de débarquement Allié, d'où sa sélection par ces derniers. Néanmoins, la côte (de la Norvège à la côte basque) est défendue par une série de protections en béton avec mitrailleuses, barbelés, champs de mines, appelée le Mur de l'Atlantique. L'opération sera nommée l'opération Overlord.


Déroulement

Préambule : une terrible tempête fait rage dans la Mer de la Manche, alors que l'ordre de départ des navires alliés pour la Normandie, le 4 juin 1944 en fin d'après-midi, est donné par Eisenhower, commandant en chef de l'opération Overlord. Les météorologues sont formels, ce serait de la folie d'envoyer les navires de guerre à travers une mer déchainée. L'ordre de départ est annulé et est repoussé de 24 heures. La tempête rassure les officiers allemands qui sont persuadés que les Alliés ne débarqueront pas par un temps pareil. Mais le 5 juin, une éclaircie s'annonce dans la Manche. Eisenhower, sur qui repose toute la responsabilité de l'opération, aura cette phrase qui est restée célèbre : "O.K. Let's go !" (O.K. on y va !)

- l'opération aéroportée

Avant l'assaut maritime se déroule un assaut aéroporté. Deux assauts à chaque extrémité de la zone d'action de l'assaut maritime sont programmés : à l'ouest, les avions doivent larguer plusieurs centaines de parachutistes américains de la 101ème et de la 82ème divisions aéroportées pour contrôler les axes routiers autour de Carentan et ralentir les futures contre-attaques allemandes à la suite du débarquement. A l'est, les britanniques de la 6ème division aéroportée sont chargés d'effectuer le même travail. Les ponts, comme le pont de Pegasus Bridge près de Bénouville, à l'est de la zone d'invasion, sont des objectifs cruciaux et les nombreux parachutistes doivent en capturer en tout une dizaine sans les détruire pour sécuriser l'invasion des contre-attaques allemandes. Ces derniers possèdent également des batteries capables d'ouvrir le feu à très longue distance, comme la batterie de Merville, également à l'est de la zone d'invasion. Ainsi, peu après minuit, le 6 juin 1944, les paras sautent dans la nuit et avec beaucoup de mal, capturent leurs objectifs. Sur 18000 parachutistes, la moitié seront tués. Mais les Allemands sont désorientés et les communications ne passent plus. Le débarquement peut alors commencer.

- l'opération maritime

Environ 5000 navires de toutes tailles sont nécessaires au transport de troupes et de matériel.

Ils parcourent le trajet qui sépare l'Angleterre de la Normandie pendant la nuit. C'est l'Armada la plus importante de l'Histoire. Les navires de guerre escortent les navires de transport et se déplacent en colonne. Ils sont protégés par des ballons captifs qui empêchent d'éventuels avions ennemis de voler en rase-motte. Un seul bateau allié est coulé avant le débarquement, le Svenner (bateau norvégien), torpillé par une vedette rapide (E-boote) allemande qui patrouillait dans la Manche et qui s'est enfui immédiatement.

L'assaut se déroule le mardi 6 juin 1944 à l'aube sur 5 plages de noms de codes Utah Beach et Omaha Beach (où débarquent les Américains), Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach (où débarquent les anglo-canadiens), plages situées entre le lieu dit La Madelaine (dans la Manche) et Ouistreham (dans le Calvados). Après un bombardement pendant la nuit de l'aviation alliée sur le Mur de l'Atlantique et un bombardement naval par l'armada, les soldats débarquent sur le sol normand. A 8h00, toutes les premières vagues d'assaut sont débarquées.

Toutes les plages sont conquises dans les minutes qui suivent l'assaut, sauf à Omaha Beach où les troupes américaines sont clouées au sol par des tirs intenses. Ce n'est qu'en début d'après-midi que cette plage est sécurisée.

Les pertes alliées s'élèvent à 3000 soldats morts, tués, disparus ou prisonniers dont 2500 à Omaha Beach. Les aides du soutien aérien et de l'artillerie navale ont permis de remplir la plus grande partie des objectifs. En effet, des planeurs se posent derrière les lignes ennemies pour déposer des jeeps et du matériel divers ainsi que des canons et de petits chars de reconnaissance.

Aussitôt après l'assaut militaire se met en place une véritable course contre la montre : les troupes doivent être au plus vite approvisionnées en carburant, armes et munitions, ainsi qu'en vivres et en vêtements. Mais comment décharger tout ce matériel sans avoir capturé de port en eau profonde ? La clé de la solution repose en l'opération Mulberry qui consiste à construire pièce par pièce un port et de le placer à Arromanches en le faisant traverser la Manche en pièces détachées.

- Participation française

177 français ont débarqué à Sword le 6 juin à l'aube. Ils étaient avec les troupes britanniques pendant tout l'engagement et sont allés aider des parachutistes anglais en début d'après-midi. Des équipages français de bombardiers stratégiques lourds et moyens ont participé aux bombardements pendant la campagne normande. Des bateaux de guerre de la France Libre ont participé aux bombardements de la côte le 6 juin 1944 et aux ravitaillements dans les jours qui ont suivi. Une dizaine de français ont été parachutés au-dessus de la Bretagne dans le but notamment d'effectuer des actions de sabotage.

Il faut évidemment tirer un grand coup de chapeau aux actions de la Résistance française qui ont permis de perturber les transmissions allemandes, les arrivées des renforts allemands. Les renseignements envoyés en Angleterre par la Résistance française ont été nécessaires à la victoire en Normandie.



Conséquences

- Conséquences immédiates

L'armée allemande est surprise de ce débarquement en Normandie, alors qu'elle l'attendait dans le Pas-de-Calais. Les alliés profitent de ce violent choc pour installer une solide tête de pont et déversent sur les plages des centaines de régiments en renfort. La Bataille de Normandie s'engage. Le port d'Arromanches et le port de Saint-Laurent sont installés dans les jours qui suivent le 6 juin 1944 et le rythme de déchargement de matériels ne cessera pas d'augmenter. Un pipe-line sous-marin est installé ; il relie l'Angleterre aux côtes normandes et approvisionne les troupes alliées en carburant. Mais une tempête détruira les deux ports et seul celui d'Arromanches sera récupérable. Le délai de réparation empêchera le débarquement de matériel et une offensive britannique est reportée. Les besoins d'un port en eau profonde comme celui de Cherbourg se font de plus en plus importants, d'où les combats sanglants pour capturer la ville.

- Conséquences dans les mois qui suivent

Les nouvelles du front russe sont marquées par le départ de divisions allemandes, envoyées en renfort contre les troupes fraîchement débarquées en Normandie. Les soviétiques reprennent des forces et font reculer les soldats allemands. Ces derniers pensent que le débarquement en Normandie est une diversion et que le vrai débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais. Ils laissent sur place 150 000 hommes. Cette erreur sera fatale à l'armée allemande. La libération de la France s'engage de manière efficace et rapide, Paris est libéré en août et les alliés atteindront le Rhin à la fin de l'hiver 1944.

Le débarquement de Normandie est un tournant de la Seconde Guerre mondiale.



La bataille suprême est engagée
Au soir du 6 juin 1944, beaucoup des objectifs initialement prévus sont encore à atteindre. La tête de pont alliée est solidement ancrée dans la Normandie, mais elle n'est pas encore à l'abri d'une contre-attaque allemande de vaste envergure appuyée par les divisions de chars. La vaste armada continue de débarquer sur les plages à peine sécurisées les renforts divers et les précieux canons antichars.

Les blessés sont évacués par des navires hôpitaux alliés et les blessés graves par avions, qui décollent d'un petit aéroport construit le 7 juin par les ingénieurs militaires américains sur le plateau entre Colleville-sur-Mer et Saint-Laurent-sur-Mer.

La prise de Caen, prévue dans la journée du 6 juin, est ajournée, car les chars britanniques, prenant trop d'avance, perdent le soutien de l'infanterie et s'ils ne sont qu'à quelques kilomètres de la capitale du Calvados, ils sont obligés de se replier.

Si les résultats de la première journée de combat sont positifs, cela ne veut pas dire que les Allemands quittent le front et abandonnent la Normandie aux Alliés : ils se battent et opposent une résistance farouche aux forces débarquées pendant toute la bataille de Normandie.

La situation, le 6 juin 1944 à minuit est la suivante : plus de 156 000 soldats Alliés ont débarqué sur les cinq plages (Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword) avec près de 73 000 unités américaines et 83 115 unités Anglo-Canadiennes.

Les Alliés déplorent la perte de 10 000 hommes dont 2500 tués, des chiffres très éloignés des prévisions les plus optimistes. Winston Churchill, le Premier Ministre britannique, avait avancé avant le débarquement le chiffre de 20 000 tués.

Du côté allemand, les premiers rapports indiquent 4000 morts, mais ces nombres varient du simple au double dans les premières heures de l'attaque.

Le Mur de l'Atlantique est percé et n'a été véritablement efficace que sur les secteurs de plage d'Omaha et de Juno. Toutefois il n'inquiète plus les Alliés désormais, qui se concentrent sur les mouvements des régiments de chars ennemis. Car les Tigre et les Panther allemands sont les hantises des divisions alliées. Pour combattre ces unités, les Américains et les Anglo-Canadiens encombrent le ciel normand d'avions de chasse qui patrouillent sans cesse. Sur 10 000 sorties d'avions alliés le 6 juin, seuls 319 appareils allemands ont décollé, n'abattant aucun avion allié.

La centaine de Rangers survivants de l'attaque de la Pointe du Hoc le matin du 6 juin sont toujours isolés, ne contrôlant qu'une mince parcelle de terrain. Ils attendent le renfort du 116 Régiment de la 1ère division d'infanterie américaine qui n'arriver que le 9 juin. Pendant ces trois jours, les Rangers ont continuellement repoussé les attaques allemandes : sur les 225 Rangers engagés sur la Pointe, seuls 90 d'entre eux, dont beaucoup sont blessés, sont encore en vie.



Nous sommes dans cette période cruciale ou tout peut arriver !!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

67 1er tour de la campagne le Dim 27 Jan - 20:52

Les scénarios sont joués à 500 points - table de 180 cm (largeur) x 120 cm (profondeur).
2 options peuvent être choisis (choix librement défini par les joueurs en début de partie) :
- Epée de Damoclès : on rajoute 3 dés à la pioche...dès que le troisième dé est tiré, le tour s'arrête !!!
- LMG, MMG et HMG :
LMG 4 tirs, pénétration 1
MMG 5 tirs, pénétration 1
HMG 4 tirs, pénétration 2
Le budget ne change pas et les allemands gardent leur règle spéciale.

Scénario Britannique : Poussée vers CAEN

Le terrain est confectionnée d'un commun accord mais il faut placer un groupe d'habitations (2 à 3 modèles) dans le bord de table Allemand (dans les 12 pouces du bord de table Allemand - un des 2 grands côtés).

L'attaquant est le Britannique.
La moitié au moins de unités allemandes doivent être placées sur la table "cachées" (voir page 117). Les autres unités entrent comme "réserves" (voir page 119).

Le britannique choisit la première vague qui doit représenter au moins la moitié de ses forces. Le reste rentrera en "réserve"...

L'objectif est bien évidemment le hameau...

Un bombardement est prévu sur 2+ pendant les 3 premiers tours de jeu (voir page 118).

Au premier tour, le britannique place sa première vague à plus de 12 pouces des bâtiments composant le hameau avec un ordre Run ou Advance et cela sans avoir à tester !!!

A la fin du 6ème tour (8ème si Épée de Damoclès choisi), la partie s'arrête sur un 1, 2 ou 3. Sinon, un dernier tour est joué !!!

Les points de victoire :

Pour l'allemand, 2 points par unités britanniques détruites.

Pour le Britannique, 1 point par unités allemandes détruites, 2 points par habitations occupées et 3 points supplémentaires pour le hameau totalement occupé.

Une habitation est occupée si il y a une unité britannique dans les 3 pouces et si il n'y a pas d'unités allemandes dans les 3 pouces de l'habitation.

Il faut 2 points d'écart pour déterminer le vainqueur...



Scénario Américains : Découverte du bocage ou la course au village...

Le terrain est confectionnée d'un commun accord mais il faut placer un groupe d'habitations (2 à 3 modèles) au centre de la table.

L'attaquant est déterminé par un jet de dé.

Le défenseur choisit son bord de table puis place une unité d'infanterie plus une autre unité dans les 6 pouces du village. La moitié de ses unités restantes forment la première vague, le reste représente la "réserve" (voir page 119).

L'attaquant place ses unités ou il veut sur la table mais à plus de 18 pouces du village.

L'objectif est bien évidemment le village...

Au premier tour, le défenseur fait rentrer sa première vague par son bord de table avec un ordre Run ou Advance et cela sans avoir à tester !!!

A la fin du 6ème tour (8ème si Épée de Damoclès choisi), la partie s'arrête sur un 1, 2 ou 3. Sinon, un dernier tour est joué !!!

La victoire revient à celui qui occupe le village...

Le village est occupé si il y a une unité à moins de 3 pouces et pas d'adversaire à moins de 3 pouces...



Dernière édition par Nonox le Mar 26 Fév - 14:42, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

68 Décors le Lun 28 Jan - 7:32

Salut

Avons nous assez de décors pour faires des tables de 120 x 180.

Je penses en particulier aux maisons et aux haies (bocages).

Pour ma part j' ai fouillé dans mes cartons et j'ai retrouvé cela.







Cela convient il ?

A+


_________________
Pierre

Mon Blog : http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

Blog Pulp Alley : http://campagnepulpalley.blogspot.fr/
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

69 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Jeu 31 Jan - 7:01

Si besoin, bien cela cela ne fasse pas très hameau j'ai mes 3 bâtiments construit en depron (2 maisons sans étage et la chapelle).
Petite question, je viens de finir ma Hmg, je me posais la question de la dimension du socle ?

Mpf

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdefrantz.blogspot.com/

70 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Jeu 31 Jan - 11:46

Super Pierrot !!!

Cela fera un très joli objectif...

Je suppose que tu seras donc présent le 8 février 2013...

A +

Nono

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

71 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Jeu 31 Jan - 19:12

Oui normalement

A+


_________________
Pierre

Mon Blog : http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

Blog Pulp Alley : http://campagnepulpalley.blogspot.fr/
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

72 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Sam 2 Fév - 13:31

Appel à la population, l'un de vous aurait-il un mortier allemand à me prêter pour ce vendredi, Comitatus n'étant pas venu à Survilliers, il me le manque pour finir ma liste.

Mpf

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfigsdefrantz.blogspot.com/

73 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Sam 2 Fév - 17:13

J'ai pas cela en stock

A+


_________________
Pierre

Mon Blog : http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

Blog Pulp Alley : http://campagnepulpalley.blogspot.fr/
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

74 Peinture le Dim 3 Fév - 17:23



Petite photo, un peu flou pour présenter l'avancement de la peinture pour la campagne bolt action

A+


_________________
Pierre

Mon Blog : http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

Blog Pulp Alley : http://campagnepulpalley.blogspot.fr/
Voir le profil de l'utilisateur http://lebazzardepierrot.blogspot.com/

75 Re: [BA] Campagne WW2 Normandie le Lun 4 Fév - 14:03

Super Pierrot...

Vivement Vendredi...

A +

Nono

Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresanonox.blogspot.fr/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum